Accueil www.macoree.com

La Dynastie des Yi 1 (Royaume de Joseon) (1392 – 1910)

C’est à partir de cette dynastie que le confucianisme devient prédominant en Corée. Cette dynastie commença ses réformes par l’abandon du bouddhisme (beaucoup de temples furent fermés, et les bonzes, dont beaucoup s’étaient corrompus sous le régime précédent, furent chassés des villes et se réfugièrent à la campagne, on put alors tranquillement récupérer les richesses accumulées dans les temple pendant Goryeo…) remplacé donc par le confucianisme, « religion » officielle. La noblesse dévouée au Goryeo fut écartée et remplacée par des familles alliées. Enfin, la capitale du royaume est transférée à Hanyang, ville aujourd’hui appelée… Séoul. Le confucianisme, par la codification et la hiérarchisation des rapports entre les hommes, a apporté une grande stabilité mais aussi une inertie et un conservatisme certains à la société coréenne, qui existent encore de nos jours.

Les débuts du royaume sont prospères. Le rayonnement culturel de la Corée fut immense dans des domaines divers, tels la philosophie, la musique, ou la science. C’est pendant cette période que régna Tæjong (1400 – 1418) qui encouragea l’utilisation des caractères mobiles d’imprimerie pour permettre la diffusion extensive des livres chinois. Séjong le Grand (1418 – 1450) son petit-fils, permettra l’apogée du développement de cette époque en favorisant des développements scientifiques pour le bien du peuple. Il est de ce point de vue comparable à notre bon roi Henri IV. Mais une partie de ses développements « démocratiques », notamment l’usage du hangeul, l’alphabet coréen, fut entravée par les hauts fonctionnaires qui craignaient de perdre leurs privilèges.

Une succession de rois « vertueux » au sens confucianiste du terme assura la prospérité au début de la dynastie, mais à la fin du XVe siècle des factions rivales se reformèrent et affaiblirent le pouvoir central durant tout le XVIe siècle entraînant la détérioration de la situation économique. Et plus que jamais, cela tombait mal, car des convoitises se reformaient à l’extérieur.

Cette fois, le danger ne vint pas du nord…

1 J’utilise les appellations dynastie des Yi et Royaume de Joseon, alors que l’on trouve souvent (notamment en anglais) le terme dynastie Joseon, parce qu’en Français on nomme les dynasties du nom de famille de leur fondateur. Cependant, on m’a indiqué à plusieurs reprises que les Coréens considèrent l’appellation dynastie des Yi comme incorrecte car héritée d’un terme utilisé par les Japonais. L’appellation française n’est pas, comme je viens de l’expliquer, héritée de l’occupation japonaise et, d’autre part, le terme utilisé par les Japonais (이씨 조선) ne se traduit pas par dynastie des Yi (en coréen 이씨 왕조) mais par Joseon des Yi. L’appellation dynastie des Yi est donc tout à fait correcte et neutre en français.
NB : Les Coréens utilisent en général
조선 시대, c’est-à-dire époque Joseon, pour référer à cette période.