Accueil www.macoree.com

L’Unification (618 – 682)

Après 400 ans de confusions, la Chine s’éveille. La dynastie Tang succède à celle des Sui et va connaître une des périodes les plus brillantes de son histoire. Logiquement, elle se sent le besoin d’y « associer » ses voisins et se lance donc à la conquête des trois royaumes. Pour cela, elle va utiliser les dissensions qui n’ont cessé d’exister entre eux.

  • Première étape, on s’allie avec le Shilla, plus faible, mais suffisamment fort pour faire pencher la balance contre Bækjé, notamment grâce au stratège du Shilla, le général Kim Yushin (김유신). Le Bækjé tombera en 660.
  • Deuxième étape, avec nos copains du Shilla, on s’occupe de Goguryeo. Ça aura pris huit ans, mais on les a eus.
  • Troisième étape, nos copains du Shilla sont bien gentils, mais ils nous fatiguent alors on va leur faire subir le même sort. Comme ça, après avoir occupé ces territoires, on pourra vraiment les annexer et assimiler ce peuple à la Chine.

Seulement voilà, le Shilla ne se laisse pas faire et les Chinois se rendent compte que les Coréens des anciens royaumes de Bækjé et Goguryeo occupés deviennent vite ingouvernables (d’autant que le Shilla, pas bête en somme, n’hésite pas à aider ses anciens ennemis à se rebeller contre ses anciens copains). La Chine ne peut donc pas résister. Résultat, en 682 un traité est signé reconnaissant le Shilla comme un état indépendant occupant toute la péninsule jusqu’à la rivière nommée Tædong sur une ligne Pyongyang-Wonsan. Les Coréens des anciens royaumes de Bækjé et Goguryeo ayant moins de mal à reconnaître l’autorité d’autres Coréens que de Chinois (non mais !).

La Corée est unifiée, elle le restera jusqu’en 1945.