Accueil www.macoree.com

NOMS GÉOGRAPHIQUES ÉTRANGERS

(français, latins, allemands, américains, britanniques, espagnols, italiens, portugais, hollandais, japonais, chinois et russes)

DANS L’ANCIENNE CORÉE

par le docteur Jean-Marie Thiébaud
fondateur de l’Académie Internationale de Généalogie

Apparus pour bon nombre d’entre eux dans le Voyage de La Pérouse (1787), la plupart de ces toponymes se retrouvent sur la Carte de la presquile (sic) de Corée imprimée à Paris en 1848, sur celles des Missions Étrangères de Paris, dessinées par Charles Dallet en 1874 et le Père Adrien Launay en 1889. Ils étaient encore en usage lors de la signature du Traité de paix de San Francisco (8 septembre 1951). Quelques-uns comme les Rochers Liancourt (ou Liancourt Rocks) subsistent en 2004 sur les cartes maritimes non seulement françaises et anglaises mais aussi de tous les pays occidentaux.

Les noms russes correspondent le plus souvent à des ports et des caps situés sur les côtes de la mer de l’Est (mer du Japon), au nord de Wonsan, actuellement en Corée du Nord.
On en trouve quelques-uns sur une carte où apparaissent en 1889 le port de Wonsan (« dans le » Port Lazarev) et l’île Dagelet (Archives de la Marine Nationale Russe, fonds 1331, vol. 7, p. 1549).

On ne sera pas surpris de découvrir que plusieurs toponymes de langue anglaise ont été donnés par des marins russes en l’honneur de l’explorateur anglais William Broughton qui visita les eaux de Corée en 1797. Comme il n’a été possible de trouver tous les noms de lieux correspondants coréens actuels, il est possible qu’un ou deux d’entre eux, situés à la limite des eaux territoriales coréennes et russes, puissent relever administrativement de la Fédération de Russie.

Note : les noms en gras suivent les normes éditées en 2000 du gouvernement sud-coréen sur les transcriptions en lettres latines de l’alphabet hangeul.

  • ANNA : port baptisé par les Russes et situé sur la mer de l’Est (actuelle Corée du Nord), près de Port Egerman, en l’honneur d’Anna Ivanovna, née à Moscou le 28.01.1693, + Saint-Pétersbourg le 17 (28).10.1740, impératrice de Russie de 1730 à 1740.
  • ARGONAUT : nom d’une île qui apparaît sur une carte de Kolket en 1789 et qui n’existe pas ou a disparu.
  • ASTON ISLAND : île située à 36,035 56° de latitude N et 128,697 2° de longitude E.
  • ATALANTE ISLANDS : îles situées dans la mer du Sud, à 34,673 61° de latitude N et 128,771 4° de longitude E.
  • ATKINSON POINT : cap situé sur la mer Jaune, à 35,066 7° de latitude N et 126,633 3° de longitude E.
  • AUCKLAND ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,458 89° de latitude N et 127,176 7° de longitude E.
  • AUCKLAND (mount) : voir HALLA (mont)
  • AUNT ISLETS : îlots situés dans la mer du Sud près de Pusan (Busan), à 34,932 5° de latitude N et 128,974 4° de longitude E.
  • AVVAKUM : nom donné en 1854 par les marins russes de la frégate Pallada à une île en l’honneur d’un moine qui accompagnait l’amiral Poutiatine dans sa mission diplomatique au Japon en qualité de secrétaire. Avvakum était le nom que portait ce moine en religion.
  • BAKER ISLAND : île du Chungcheongnam-do, située dans la mer du Sud, à 34,646 67° de latitude N et 126,010 8° de longitude E.
  • BALFOUR HEAD : point situé sur la mer du Sud à 34,586 67° de latitude N et 127,803 3° de longitude E. Ce toponyme a été baptisé en l’honneur de Lord Arthur James Balfour, né à Whittingeham (East Lothian, Scotland, UK) le 25.07.1848, + le 19.03.1930, fils aîné de James Balford et de Lady Blanche Gascoyne Cecil, étudiant au Eton and Trinty College (Cambridge), chancelier de l’Échiquier, speaker à la Chambre des Communes en 1892 – 1893, premier ministre en 1902 (démissionnaire en décembre 1905 mais demeurant à la tête de son parti), devenu Premier Lord de l’Amirauté (succédant à Churchill) le 25.05.1915, ministre des Affaires étrangères de 1916 – 1919 et auteur en cette dernière qualité d’une lettre adressée à Lord Rothschild le 2 novembre 1917 et promettant aux sionistes la création d’un état juif en Palestine. Ce document a été appelé la « Déclaration de Balfour » par les historiens. On doit aussi à Balfour plusieurs ouvrages de philosophie. Il a été créé comte en 1922.
  • BALFOUR ROCKS : îlots situés dans la mer du Sud à 35,025 28° de latitude N et 128,734 7° de longitude E.
  • BARLOW ISLAND : île située dans la mer du Sud, près de Cheju (Jeju) à 33,169 72° de latitude N et 126,269 2° de longitude E.
  • BARON PEAK : montagne située près d’Incheon à 37,666 7° de latitude N et 126,433 3° de longitude E.
  • BARREN GROUP : archipel situé dans la mer Jaune à 35,127 78° de latitude N et 125,189 44° de longitude E.
  • BASALT : île ainsi baptisée au 19e siècle par les Russes en raison de sa structure géologique.
  • BAYLY ISLAND : île située dans la mer Jaune près d’Incheon à 37,199 72° de latitude N et 126,138 9° de longitude E. Elle a été baptisée en l’honneur de Lewis Bayly (1837 – 1938), amiral britannique qui s’illustra au cours de la première Guerre mondiale. Mais en 1904, il était déjà skipper du Talbot, un des quatre navires occidentaux ancrés au large de Port Arthur et, lors de l’attaque inaugurant la guerre russo-japonaise, se permit, en dépit de l’alliance anglo-japonaise, de protester énergiquement contre la violation de la neutralité coréenne (son collègue américain, commandant du Vicksburg refusant de se joindre à cette protestation). Ce courageux officier anglais a publié son autobiographie sous le titre Pull together : The Memoirs of Admiral Lewis Bayly, paru aux éditions G.G. Harrap & Co à Londres en 1939.
  • BEAUFORT (île) : voir UDO
  • BEAUMOMT ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,812 78° de latitude N et 128,538 3° de longitude E.
  • BEDWELL ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,415 28° de latitude N et 127,905 3° de longitude E.
  • BELAM CHANNEL : canal maritime situé dans la mer du Sud, à 34,554 44° de latitude N et 127,735 6° de longitude E.
  • BERRIBERRI ISLAND : île située dans la mer Jaune, dans le Gyeonggi-do, à 37,196 39° de latitude N et 126,644 2° de longitude E. Cette île doit-elle son nom au béribéri (berri berri en anglais, avitaminose B d’évolution mortelle par atteinte du système nerveux) dont des vétérans de la guerre de Corée déclarent encore avoir souffert dans ce pays au début des années 1950 ?
  • BLACK ROCKS : îlots situés à la limite entre la mer Jaune et la mer du Sud à 34,366 7° de latitude N et 126,516 7° de longitude E.
  • BLUFF CLIFF ISLAND : île située à la limite entre la mer Jaune et la mer du Sud à 34,225 8° de latitude N et 126,406 1° de longitude E.
  • BLUFF ISLAND : île située dans la mer Jaune, à 34,714 17° de latitude N et 125,404 2° de longitude E.
  • BLUE BEACH : zone de débarquement du 1st Marines le 15 septembre 1950 au sud de la ville d’Incheon. Ce nom de code a été donné par l’état-major américain du général Mac Arthur.
  • BOISÉE (île) : île à l’ouest de l’île de Ganghwa (강화도, 江華島).
  • BOLTIN (ou BOLTINE) (cap) : nom donné par les Russes à un cap situé dans la baie de Broughton (40° 50′ 7″ de latitude nord, 129° 42′ 46″ de longitude ouest), sur la mer de l’Est, au nord de Wonsan. Il apparaît sur des cartes occidentales des années 1880. On l’appelle aussi Cap BOLTON ou cap BRUAT. Ce dernier nom lui a sans doute été donné en hommage à Armand Joseph Bruat, né à Colmar (Haut-Rhin, France) le 26.05.1796, + à Paris en 1856, victime du choléra, inhumé au cimetière du Père Lachaise à Paris, gouverneur des îles Marquises en 1843, grand officier de la Légion d’Honneur en 1847, vice-amiral en 1852, commandant de la Flotte française dans la mer Noire en 1854, nommé amiral de France par Napoléon III en 1855.
  • BOLTON (cap) : voir BOLTIN (ou BOLTINE) (cap)
  • BOUSSOLE (îlots) : rocher à 2 km à l’est d’Ulleungdo. Le nom de Boussole vient de celui d’un des deux vaisseaux de l’expédition commandée par le marquis de La Pérouse. Appelé aujourd’hui en coréen Jukdo 죽도 (竹島). Il est à noter que les caractères chinois de son nom (竹島) sont les mêmes que ceux utilisés par les Japonais pour nommer Dokdo, bien que ces deux entités soient distinctes.
  • BOUTAKOV (alias BUTAKOV en translittération anglaise) [БУТАКОВ] (baie) : une des baies de l’île Gontcharov, baptisée par les Russes en l’honneur de l’amiral Grigorii Ivanovitch Boutakov (+ 1882), un des héros de la guerre de Crimée et aide de camp général de l’empereur de Russie (Jean-Marie Thiébaud, La Russie …, Dictionnaire, rééd. 2004, tome II).
  • BOUTAKOV (alias BUTAKOV en translittération anglaise) [БУТАКОВ] (cap) : nom donné par les Russes au cap qui limite à l’ouest le golfe Gavan Posset en l’honneur d’Ivan Ivanovitch Boutakov (+ vice-amiral en 1882) (Jean-Marie Thiébaud, La Russie …, Dictionnaire, rééd. 2004, tome II), nommé commandant du Pallada en 1854. Voir GAMOV (cap).
  • BROUGHTON BAY : voir TONGJOSON MAN.
  • BROUGHTON (détroit de) alias BROUGHTON STRAIT : détroit entre les îles Tsushima (en coréen Tai-ma-do (Daemado, 대마도, 對馬島)) et la péninsule coréenne. Il doit son nom au russe Adam Johann von Krusenstern dit aussi Ivan Fedorovitch Krusenstern [крузенштерн], né à Haggud (actuellement Rapla, Estonie) le 19.11.1770, + Reval (actuellement Tallinn, Estonie) le 24.08.1846, commandant du Nadejda, qui le baptisa ainsi vers 1804 – 1805 en l’honneur de l’explorateur anglais William Broughton qui visita ces eaux en 1797. Précédemment, ce toponyme maritime était connu sous le nom de détroit de Tsushima.
  • BROUTON ZALIV : voir TONGJOSON MAN.
  • BRUAT (cap) : voir BOLTIN (ou BOLTINE) (cap)
  • BOTT ROCK : rocher près de l’île de Cheju (Jeju), dans la mer du Sud, à 33,905 83° de latitude N et 126,342 8° de longitude E.
  • BUSHY ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,768 33° de latitude N et 128,713 3° de longitude E.
  • BUTAKOV : voir BOUTAKOV.
  • CAP BOLTIN(E) : voir BOLTIN (cap)
  • CAP BOUTAKOV : voir BOUTAKOV (cap).
  • CAPE YOUNG : nom anglais d’un cap situé dans la circonscription de la ville de Busan (Pusan) à 35,100 28° de latitude N et 129,124 2° de longitude E.
  • CAP KONSUL : voir KONSUL (cap)
  • CAP TIKHMENEV : voir TIKHMENEV (cap)
  • CARGODO GULF : nom anglais d’une baie située à 34,818 06° de latitude N et 128,566 4° de longitude E.
  • CARGODO ISLAND : nom anglais d’une île située à 34,854 72° de latitude N et 128,639 2° dans le Cargodo Gulf.
  • CARLES ISLAND : nom anglais d’une île située dans la province du Jeollanam-do (Chollanam-do) à 34,551 67° de latitude N et 126,068 6° de longitude E.
  • CARPENTER BAY : nom anglais d’une baie du sud du pays à 34,748 33° de latitude N et 127,93° de longitude E.
  • CARPENTER ROCK : nom anglais d’un îlot situé à 35,137 5° de latitude N et 128,600 3° de longitude E.
  • CARPENTER ROCK : îlot situé dans la mer Jaune, à 35,157 8° de latitude N et 126,660 3° de longitude E.
  • CASTLE ISLET : nom anglais d’un groupe d’îlots dans le Jeollanam-do (Chollanam-do) à 34,057 78° de latitude N et 127,584 7° de longitude E.
  • CASTLE PEAK ISLAND : nom anglais d’une île située dans la circonscription de la ville d’Incheon à 37,063 33° de latitude N et 125,994 4° de longitude E.
  • CASTLE ROCK : île de Corée du Nord (37° 42′ 57″ de latitude nord, 125° 50′ 56″ de longitude ouest), dans la mer Jaune (district de Hwanghaenamdo, 황해남도, 黃海 南道, actuelle Corée du Nord).
  • CENTER HARBOR : nom anglais d’un port situé à 34,836 39° de latitude N et 128,708 3° de longitude E.
  • CHEJU : voir JEJU
  • CHENAL DE L’EST : voir HIGA-SHI-SUIDO
  • CHENAL DE L’OUEST : voir NI-SHI-SUIDO
  • CHESTAKOV : voir PORT CHESTAKOV [ШЕСТАКОВ]
  • CHINDO : voir LINDSAY ISLAND
  • CHOSON KAIWAN : voir TONG-JOSON MAN
  • CLIFFORD INSELN : nom allemand des Clifford Islands
  • CLIFFORD ISLANDS : îles situées au large de Kanghwa (Ganghwado) dans la mer Jaune.
  • CLONARD (cap) : voir KURYUNGPEO.
  • CLUMP GROUP : archipel situé dans la mer Jaune, à 35,070 28° de latitude N et 125,927 2° de longitude E.
  • COMMEMORATION BAY : nom donné à une baie par les Américains.
  • CONE : île ainsi baptisée par les Russes au 19e siècle en raison de sa forme géométrique.
  • CONE ISLAND : île du Jeollananam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,057 22° de latitude N et 127,396 3° de longitude E.
  • CONE ISLANDS : îles du Pusan (Busan) jilkhalsi, situées dans la mer du Sud, à 35,010 56° de latitude N et 128,77° de longitude E.
  • CONIC : cap ainsi baptisé par les Russes au 19e siècle en raison de sa forme géométrique.
  • COREA DEL NORD : nom italien de la Corée du Nord.
  • COREA DEL NORTE : nom espagnol de la Corée du Nord.
  • COREA DEL SUD : nom italien de la Corée Sud.
  • COREA DEL SUR : nom espagnol de la Corée du Sud.
  • COREIA DO NORTE : nom portugais de la Corée du Nord.
  • COREIA DO SUL : nom portugais de la Corée du Sud.
  • CRAIGIE ISLET : rocher situé dans la mer du Sud, à 34,88306 de latitude N et 128,9533 de longitude E.
  • CROW RAPIDS : nom anglais donné à des rapides sur le fleuve Taedong (Daedong, 대동강, 大同江) à Mangyongdae (Mangyeongdae, 만경대) , à environ 12 km au sud-ouest de Pyongyang.
  • DAEHANHAE-HYEOP : voir TAEHAN-HAEHYOP
  • DAGELET (île) : voir ULLUNG-DO
  • DECEPTION BAY : baie dans la mer du Sud, à 34,883 333° de latitude N et 128,5° de longitude E.
  • DEER ISLAND : île du Pusan (Busan) jilkhalsi, située dans la mer du Sud, à 35.074 17° de latitude N et 129,668 1° de longitude E.
  • DENUDEE ISLAND : île du Choungchongnam-do, située dans la mer Jaune, à 36,516 94° de latitude N et 124,440 6° de longitude E.
  • DESERTED ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,322 22° de latitude N et 126,298 3° de longitude E.
  • DESFOSSES : voir TAEGANG GOT
  • DÉTROIT DE CORÉE : voir TAEHAN-HAEHYOP
  • DÉTROIT DE TSUSHIMA : nom donné au détroit de Corée sur les cartes japonaises.
  • DÉTROIT du POISSON VOLANT : voir FLYING FISH CHANNEL
  • DIAMOND MOUNTAINS : voir GEUMGANG-SAN
  • DOK-DO alias DOKDO alias DOK-TO alias DOKTO alias TOK-TO alias TOKTO alias ÎLE DOK alias ÎLE TOK alias ÎLE DE DOK alias ÎLE DE TOK (독도, 獨島) : C’est un baleinier français, le Liancourt, parti du Havre (Seine Maritime, France), qui découvrit et baptisa le 27 janvier 1849, dans la mer du Japon (mer de l’Est), les îlots Dok-do par 37° 52′ 22″ N et 131° 52′ 30″ E. Ceux-ci appartiennent à la Corée et portent encore, sur toutes les cartes maritimes occidentales (francophones et anglophones) depuis 1910, le nom de Rochers Liancourt ou Liancourt Rocks. Un navire de guerre russe, le Palada (commandé par Poutiatine) les aperçut à son tour en 1854 et les appela rochers Manalai et Olivoutsa. L’année suivante, ce furent les Anglais qui, à bord du Hornet et pas peu fiers de leur « découverte », leur attribuèrent le nom de Hornet Rocks jusqu’à ce que, fair-play, ils adoptassent à leur tour l’appellation Liancourt Rocks. Ces deux îlots, distants de 200 mètres, ne sont que les restes d’un ancien cratère volcanique et leur superficie totale n’excède pas 0,186 km2. Les Coréens les connaissaient sous les noms de Kaji-do (île du Lion de Mer) et de Sam-bong-do (île des Trois Rochers), le premier de ces rochers culminant à 100 mètres et le second à 174 mètres. Depuis 1881, ils ont préféré les désigner sous le nom collectif de Dokdo (île Solitaire ou île Rocheuse), regroupant Suh-do (Seodo) et Dong-do. Les Japonais, quant à eux, les appellent îlots Takeshima (ou Take Shima, simple traduction anglo-nippone du nom précédent, ou Liankuru Iwa pour rappeler leur découverte par les Français) et les revendiquent avec énergie bien qu’ils soient situés à 91 miles nautiques (157 km) au N.N.O. de l’île nippone d’Oki (1). Ces îlots sont cités pour la première fois dans les Archives coréennes, Samguk Sagi (1145) comme dépendant de l’état insulaire indépendant d’Usanguk à l’époque du royaume de Silla depuis l’an 512 de notre ère. Et Usanguk devint un protectorat de Goryeo en 930. Selon les Archives japonaises, ils ont été concédés aux familles Murakawa et Ooya de la province de Hoki (actuellement Tottori) par le shogun Tokugawa dans les années 1650. Le 22.02.1905, un pêcheur japonais obtint que ces îlots (connus des Nippons sous le nom de Takeshima) fussent rattachés à la préfecture de Shimane (Japon). Le nom de Takeshima serait attesté depuis 1618 alors qu’il résulte en réalité d’une décision du cabinet du gouvernement nippon du 28 janvier 1905. Jusqu’à cette date, les Japonais appelaient ces petites îles Liankuru Iwa par simple transcription phonétique des rochers Liancourt (N.B. : shima signifie île en japonais). Pendant la seconde guerre mondiale, la marine japonaise les utilisa comme base navale. Le 7 septembre 1952, le commandant des forces navales des Nations unies à Busan (un Américain) donna l’autorisation à la marine de la République de Corée d’envoyer un navire, le Chinnamho, pour effectuer une expédition scientifique à Dokdo. Mais tandis que les Coréens étaient encore sur place, un avion américain lança des bombes sur les îlots le 15 septembre, contraignant l’expédition à prendre le chemin du retour. Le 20 avril 1953, des garde-côtes coréens y établirent une petite base. Le 2 juin suivant, des vedettes garde-côtes japonaises débarquèrent dans l’îlot oriental, en évacuèrent les Coréens mais ne s’y installèrent pas de façon permanente. La période qui suivit fut particulièrement tendue et, le 21.04.1954, un tir de mortier coréen coula un navire japonais. Indigné, le Japon demanda que l’affaire fût soumise à l’arbitrage de la Cour Internationale de Justice mais les Coréens refusèrent, construisirent un phare, un héliport et, en 1996, un quai pour accoster avec plus de facilité. En 2004, les postes coréennes ont sorti un superbe bloc de quatre timbres sur la flore et la faune de ces îlots qui venaient d’être promus parc national. Mieux, depuis avril de cette même année, la Corée du Sud a amené jusqu’à ces points dans l’eau le réseau Internet à haut débit grâce à un satellite de télécommunications. Les îlots gardés militairement ne sont accessibles qu’aux personnes munies d’une autorisation spéciale. On comprendra l’intérêt stratégique de ces débris volcaniques qui, sur le plan économique, délimitent en outre d’importantes zones de pêche.
    (1) L’article 2 (en anglais) du chapitre II – Territory – du traité de paix de San Francisco signé le 8 septembre 1951 entre les Alliés et le Japon stipule : (a) Japan recognizing the independence of Korea, renounces all right, title and claim to Korea, including the islands of Quelpart, Port Hamilton and Dagelet. Les îlots Tokto (ou Dok-do) n’apparaissent pas dans ce texte et le Japon utilise sans doute ce vide et une interprétation restrictive (jamais en usage dans les traités internationaux de paix) pour revendiquer ces rochers qu’ils appellent Takeshima. Ajoutons ce texte d’application du traité pour compléter l’information : The Allied and associate Powers agree that there shall be transferred in full sovereignty to the Republic of Korea all rights and titles to the Korean mainland territory and all offshore Korean islands, including Quelpart (Saishu To), The Nan How Group (San To, or Komun Do) which forms Port Hamilton (Tonaikai), Dagelet Island (Utsusyo To, or Matsu Shima), Liancourt Rocks (Takeshima), and all others islands and islets to which Japan had acquired title lying outside… (N.B. : ce dernier texte qui semble vouloir rattraper les lacunes du traité de San Francisco inclut expressément les îles Dok-do ou Tokto et prend soin d’ajouter la mention and all other islands and islets, craignant sans doute de voir naître de nouvelles contestations de même nature. Ce texte complémentaire est consultable sur le site Internet http://kn.koreaherald.co.kr et, d’après les premiers mots de cet accord a posteriori, ne semble pas avoir été cosigné par le Japon). Pour analyser ce problème de souveraineté aux conséquences dépassant de loin les rivages de ces deux rochers volcaniques, se reporter à la démonstration magistrale faite par Young Koo Kim dans son ouvrage A Pursuit of Truth in the Dokdo/Takeshima Island Issue – Letters to a Young Japanese Man, Seoul, Bub Young Sa Publishing Co, 2003, Korean National Library. Notons enfin qu’à ce jour, les USA n’ont officiellement reconnu la propriété des îles Dok-do ni au Japon ni à la République de Corée. Cette dernière occupe militairement ces petites îles depuis 1953.
  • DONGHAE (동해, 東海) : mer qui baigne les côtes orientales de la Corée et sépare ce pays du Japon. Dong signifie l’Est et hae, la mer. On trouve l’appellation « Mer du Japon » en latin sur la Mappa Mundi (1602) de Matteo Ricci (le plus ancien atlas général où apparaît cette partie du monde), en français, en anglais et en néerlandais sur les cartes dessinées en Europe du 17e au 19e siècle, publiée dans le Voyage de La Pérouse (1787), dans le contenu de plusieurs lettres adressées de Corée en France et à Hong Kong par le Père Stanislas Féron, des Missions Étrangères de Paris, dans les années 1860 (Archives des Missions étrangères de Paris, 128, rue du Bac, Paris 7e, vol. 579), sur les cartes dessinées par Charles Dallet en 1874 et Adrien Launay en 1889 (1). On comprendra aisément que le problème de la dénomination de cette mer s’est encore point posé pendant l’annexion de la Corée par le Japon (1910 – 1945). En 1921, le Japon a adhéré à l’International Hydrographical Bureau (IHB), prédécesseur de l’International Hydrographical Organization (IHO) que la Corée rejoindra à son tour en 1957. Vingt ans plus tard, cet organisme adopta une résolution sur le principe d’une révision générale du Guideline (la bible des géographiques maritimes) et, en 1986 sortit enfin la 4e édition de cet ouvrage avec le seul nom de Japan Sea. Mais si le nom de Mer du Japon est, on peut le comprendre, difficilement acceptable de nos jours par les Coréens qui considèrent que leurs côtes, leurs ports, leurs îles ne peuvent se situer dans la mer de Japon, on admettra tout autant que cette mer ne peut prétendre s’appeler mer de l’Est alors qu’elle est géographiquement située à l’ouest du Japon. Une solution conciliatrice serait de la nommer mer d’Orient ou d’Extrême-Orient puisque sans conteste elle sépare ou unit (au goût de chacun) les deux pays situés à n’en pas le plus à l’Extrême-Orient. Voir aussi Philippe Pelletier, « Tumulte des flots entre Japon et Corée – À propos de la dénomination de la mer du Japon », in Annales de Géographie, Paris, no 613 (mai-juin 2000), pp. 279 – 305. Elle est aussi connue sous les noms latin de MARE ORIENTALIS MINUS (Petite Mer de l’Est), dans la carte de l’Allemand Johann Matheus Haas (1684 – 1742), français de MER de l’EST, MER du JAPON, anglais de JAPAN SEA et russes de IAPONSKIE MORE [ЯПОНСКИЕ МОРЕ] (mer du Japon), KOREISKOE MORE [КОРЕЙСКОЕ МОРЕ], MORE KOREISKOE [МОРЕ КОРЕЙСКОЕ, sur une carte de 1734 du géographe I.K. Korilov (1689 – 1737)] (mer de Corée) ou MORE VOSTOCHNOE [МОРЕ ВОСТОШНОЕ] (mer de l’Est). On trouve aussi l’appellation MARE di CORAI sur la carte anglaise de Sir Robert Dudley (1574 – 1649).
    (1) Copies en possession de l’auteur (pour les personnes intéressées).
  • DONGJOSEON-MAN : voir TONG-JOSON MAN
  • DUMAN : voir TUMAN-GAN
  • DUMPS : voir THE DUMPS
  • DUROCH (cap) : cap situé dans la baie de Broughton (38° 45′ de latitude nord, 128° 16′ de longitude ouest), sur la mer de l’Est, au nord de Wonsan. Il apparaît sur des cartes occidentales des années 1880. N.B. : En Russie, un jeu de cartes porte le nom de Duroch.
  • DYDYMOV [ДЫДЫМОВ] : voir PORT DYDYMOV
  • EAGLE ISLAND : île située dans la province du Jeollanam-do, dans la mer Jaune au large du sud-ouest de la Corée du Sud, à 34° 35′ 28″ de latitude N et 125° 58′ 28″ de longitude E.
  • EAST CHINA SEA : un des noms anglophones de la mer Jaune, entre la Chine et la Corée.
  • EAST CLIFFORD : nom anglais d’une île située dans la mer Jaune dans la province du Choungchong-nam (Chungcheongnam-do), à 36° 37′ 1″ de latitude N et 125° 34′ 33″ de longitude E.
  • EAST HARBOUR : nom anglais d’un port situé au sud de la péninsule à 34° 37′ 60″ de latitude N et 128° 16′ 60″ de longitude E.
  • EAST KOREAN GULF : baie de la mer de l’Est (Corée du Nord), située à 39,5° de latitude N et 128° de longitude E.
  • EGERMAN [ЕГЕРМАН] : port baptisé par les Russes et situé sur la mer de l’Est entre l’embouchure du fleuve Tyumen-Ula et Rosset Point. La canonnière Sivoutch l’a observé en 1887.
  • EUGÉNIE (île) : une des îles baptisées par le contre-amiral Roze en 1866, en l’hommage à l’impératrice des Français, Eugénie de Guzman Portocarrero, née à Grenade le 05.05.1826, + à Madrid le 11.07.1920, plus connue sous le nom d’ Eugénie de Montijo (fille du comte de Montijo), femme de Napoléon III.
  • FAIRWAY ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,66194° de latitude N et 128,5806° de longitude E.
  • FALSE SENTINEL ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,451 39° de latitude N et 126.433 9° de longitude E.
  • FARMER ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,173 33° de latitude N et 127,356 7° de longitude E.
  • FELICIE ISLAND : île située près d’Incheon, à 37,529 17° de latitude N et 124,460 3° de longitude E.
  • FERRIÈRES (îles) : îles de la mer Jaune. Elles apparaissent sur des cartes occidentales des années 1870 – 1880.
  • FINGER ISLET : île de la mer du Sud, à 34,731 3° située à latitude N et 126,696 1° de longitude E.
  • FINGER RIDGE : montagne de la Corée du Nord, située à 38,384 72° de latitude N et 127,678 6° de longitude E.
  • FIRE ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do) située dans la mer du Sud, à 35,09° de latitude N et 126,021° de longitude E.
  • FLOWER ISLAND : île située près de Cheju-do (Jejudo) dans la mer du Sud, à 33,730 28° de latitude N et 126,357 2° de longitude E.
  • FLYING FISH CHANNEL (DÉTROIT du POISSON VOLANT en français) : détroit qui permet d’atteindre le port d’Incheon par le sud de Wolmido. Situé sur la côte occidentale de la péninsule coréenne, il a été emprunté lors du fameux débarquement d’Incheon le 15 septembre 1950.
  • FONGMA : nom donné à une île située à l’ouest de l’île de Jeju (par Jan Janse Weltevree, Hollandais échoué en 1627 ?) (1), en regard de l’extrémité sud-ouest de la péninsule.
    (1) Weltevree faisait voile vers le Japon à bord du Ouderkeres quand le vent l’aurait jeté sur les côtes de Corée. Ses compagnons auraient été tués dix-sept ou dix-huit ans plus tard lorsque les Mandchous envahirent la Corée.
  • FONTIN : voir FONTINE
  • FONTINA POINT : voir FONTINE
  • FONTINE (alias FONTIN en translittération anglaise) [ФОНТИН] : cap appelé aussi FONTINA POINT baptisé par les Russes et situé sur la mer de l’Est (dans l’actuelle Corée du Nord) à 42,248 06° de latitude N et 130,403 1° de longitude E.
  • FREDERICK ROCK : île située dans la mer du Sud, à 35,106 11° de latitude N et 128,68° de longitude E.
  • FURUGELM : nom donné par les Russes à une île située à l’entrée du golfe Gavan Posset en l’honneur du commandant du Kniaz Menchikov (Prince Menchikov).
  • GACHKEVITCH (alias GASHKEVICH en translittération anglaise) [ГАШКЕВИЧ] : baie baptisée par les Russes et située sur la mer de l’Est entre l’embouchure du fleuve Tyumen-Ula et Rosset Point.
  • GAMOV [ГАМОВ] (cap) : nom donné par les Russes au cap qui limite à l’est le golfe Gavan Posset en l’honneur du garde-marine D. I. Gamov, officier à bord du Pallada. Voir BOUTAKOV (cap).
  • GASHKEVICH : voir GACHKEVITCH
  • GAVAN POSSET : nom donné par les Russes à un petit golfe de la mer de l’Est (dans l’actuelle Corée du Nord) en l’honneur de K. N. Posset, officier à bord du Pallada et futur amiral, ministre des communications et membre du Conseil de l’Empire.
  • GEOMUNDO : voir KOMUNDO.
  • GEUMGANGSAN (alias KŬMGANGSAN) (금강산, 金剛山) : chaîne de montagnes de la péninsule coréenne (appelée aussi le « Pays des 12 000 miracles ») qui tire son nom du sutra du diamant ou Vajra sutra du bouddhisme zen. Surplombant la côte orientale de la Corée du Nord non loin de Wonsan et culminant au mont Birobong (1 639 m), elle a largement servi d’inspiration à des poètes et à des peintres et s’ouvre enfin à des circuits touristiques organisés par Hyundai (1) et strictement encadrés. On pourra s’y pénétrer de la grandeur historique de Kim Il-sung en lisant les slogans gravés pour sa plus grande gloire à même la roche. Le nom anglais DIAMOND MOUNTAINS est une traduction littérale. Les Japonais l’appellent KONGOSAN.
    (1) Qui y possède un complexe hôtelier. Après cinquante années d’attente,
    Gueumgangsan, une des plus belles montagnes du monde, s’est enfin laissée redécouvrir par les Sud-Coréens depuis le 18.11.1998 grâce a un accord passé avec le gouvernement de la Corée du Nord.
  • GOLFE de CORÉE : voir TONGJOSON MAN
  • GOMUN-DO : voir KOMUNDO
  • GONCHAROV : voir GONTCHAROV
  • GONTCHAROV (alias GONCHAROV en translittération anglaise) [ГОНЧАРОВ] (île) : île « découverte » (et baptisée) dans la mer de l’Est par le capitaine russe Alexeï A. Ostolopov en 1854 (Alexeï Postnikov, op. cit.) d’après le nom du célèbre écrivain russe Ivan Aleksandrovitch Gontcharov (1), passager de la frégate Pallada. Ostolopov décrivit cette île comme entièrement couverte de cultures. Voir aussi BOUTAKOV, ISTOMINE, KORNILOV, NAKHIMOV.
    (1) Né à Simbirsk (Empire de Russie) en 1812, + en 1891.
  • GREEN BEACH : zone de débarquement du 3rd Battalion, 5th Marines le 15 septembre 1950 sur la côte occidentale de l’île Wolmi (Wolmi-do). Ce nom de code a été donné par l’état-major américain du général MacArthur.
  • GREEN ISLANDS : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,443 61° de latitude N et 126,422 2° de longitude E.
  • GRIVEL ISLAND : île du Chungcheongnam-do, située dans la mer Jaune, à 37,340 28° de latitude N et 126,700 3° de longitude E.
  • GROVES BLUFF : localité de la Corée du Nord, située à 38,047 22° de latitude N et 125,117 5° de longitude E.
  • GUBBINS ISLANDS : archipel du Chungcheongnam-do, située dans la mer Jaune, à 36,722 5° de latitude N et 125,946 4° de longitude E.
  • GYEONGSEONG (ou KYONGSONG, KYŎNGSŎNG (경성, 京城)) : nom en coréen donné à la ville de Séoul pendant la colonisation japonaise. En japonais : KEIJŌ (ou KEIJO). La Keijo Imperial University a été rebaptisée Gyeongseong University après la seconde guerre mondiale et n’a plus été considérée comme une des universités impériales japonaises. Le 22.08.1946, la Gyeonseong University a fermé ses portes sur ordre du commandement militaire américain (ordonnance no 106). Quant à la ville de Séoul, après avoir servi de quartier général aux forces américaines, elle est devenue capitale de la Corée du Sud en 1948.
  • HALLA (ou HALLASAN) (한라산, 漢拏山) : point culminant de l’île de Jeju et de la Corée du Sud (1950 m). Selon les chroniques chinoises, la dernière éruption de ce volcan remonte à l’année 1007. Les anglophones l’ont baptisé Mount AUCKLAND.
  • HAMILTON (Port) : voir KOMUNDO
  • HANGHAE (항해, 航海) : mer qui baigne les côtes occidentales de la Corée et sépare ce pays de la Chine. Elle est connue en français sous le nom de MER JAUNE et, en anglais, sous celui de YELLOW SEA.
  • HERMIT KINGDOM : surnom anglais souvent donné à la Corée avant l’ouverture de ses ports au commerce international dans les années 1880.
  • HIGA-SHI-SUIDO : nom japonais du « chenal de l’Est  dans le détroit de Corée. Voir aussi NI-SHI SUIDO.
  • HORNET (Rocks) : voir DOKDO
  • IAPONSKIE MORE [ЯПОНСКИЕ МОРЕ] : voir DONGHAE
  • INNER HARBOR : baie située dans la mer du Sud, à 34,792 22° de latitude N et 128,673 9° de longitude E.
  • INNER JUNK ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,346 5° de latitude N et 128,55° de longitude E.
  • INSULE ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,378 06° de latitude N et 126,910 6° de longitude E.
  • ISTOMINE (alias ISTOMIN en translittération anglaise) [ИСТОМИН]  : une des baies de l’île Gontcharov, baptisée par les Russes en l’honneur du contre-amiral Vladimir Ivanovitch Istomine (1809 – 1855), commandant du Paris lors de la bataille de Sinop puis un des héros de la guerre de Crimée où il mourut lors de la bataille de la tour Malakoff à Sébastopol (Jean-Marie Thiébaud, La Russie …, Dictionnaire, rééd. 2004, tome III).
  • JAPAN SEA : voir DONGHAE
  • JAPON (mer du) : voir DONGHAE
  • JACQUINOT ISLAND : île située dans l’Incheon-jikhalsi, dans la mer Jaune, à 37,448 33° de latitude N et 126,400 6° de longitude E.
  • JEJU (alias CHEJU) (제주도, 濟州島) : île située au sud-ouest de la péninsule. C’est l’une des trois îles expressément citées dans le traité de paix de San Francisco signé entre les forces alliées et le Japon le 8 septembre 1951. On la connaît aussi sur les cartes occidentales du 19e et du 20e siècles sous le nom d’île QUELPART ou QUELPAERT (déformation du français « quelque part »). Deux officiers de marine, le capitaine Basil Hall (Voyage of Discovery to the West Coast of Corea and the Great Lot-Chot Island) et le Dr John N’Leod (Voyage on His Majesty’ Ship Alceste Along The Coast of Korea to The Island of Lew Chew) lui ont aussi donné le nom de LOT CHOT (alias LEW CHEW) en 1818. En japonais, elle porte le nom de SAISHU TO.
  • KEIJO ou KEIJŌ (京城) : nom japonais de la ville de Séoul pendant la colonisation japonaise. Voir GYEONGSEONG
  • KHAM KHHYN VIN (baie) : voir PORT ZARINE [ЗАРИН]
  • KHODOBANDA : péninsule de la mer de l’Est protégeant la partie orientale de la baie de Port Lazarev. Elle a été baptisée NAKHIMOV vers 1853 en l’honneur de l’officier russe P.S. Nakhimov (1802 – 1855), fameux pour avoir battu des troupes turques dans la baie du Sinop en 1853. Nakhimov trouvera plus tard une mort glorieuse en défendant la tour Malakoff à Sébastopol pendant la guerre de Crimée.
  • KOMUNDO (ou KO-MUN-DO, GEOMUNDO), 거문도 (巨門島) : Archipel de la mer du Sud, composé de trois îles Seodo (서도, 西島, « Île de l’Ouest »), Dongdo (동도, 東島, « Île de l’Est ») et Godo (고도, 古島, « Ancienne Île »),  baptisé PORT HAMILTON par les Britanniques. Ceux-ci s’en retirèrent à la fin des années 1880 (Coleman, American Images of Korea, p. 44). Port Hamilton est un des trois archipels expressément cités dans le traité de paix de San Francisco signé entre les forces alliées et le Japon le 8 septembre 1951. Il apparaissait déjà sur les cartes maritimes occidentales des années 1870 – 1880. En japonais, il porte le nom de TONAKAI. De nos jours, l’archipel occupe la partie occidentale du Parc National de Tadohae Haesang (Dadohae Haesang). On connaît aussi cet archipel sur les cartes de langue anglaise sous le nom anglo-coréen de KOMUN ISLAND. Les Japonais l’appellent TONAIKAI, il est aussi connu en coréen sous les nom de SAMDO (삼도, 三 島, « Trois Îles ») ou SAMSANDO (삼산도, 三 山島, « Île aux trois montagnes »).
  • KOMUN ISLAND : voir KOMUNDO
  • KONGOSAN : voir GEUMGANGSAN
  • KONSUL (CAP) : cap de la mer de l’Est baptisé par les Russes. Voir PORT DYDYMOV
  • KORAKOF : voir KOZAKOV
  • KOREA STRAIT : voir TAEHAN-HAEHYOP
  • KOREISKOE MORE [КОРЕИСКОЕ МОРЕ] : voir DONGHAE
  • KORNILOV [КОРНИЛОВ] (baie) (I) : une des baies de l’île Gontcharov, baptisée par les Russes en l’honneur de Vladimir Alekseevitch Kornilov, né en 1806, vice-amiral, chef d’état-major de la Marine russe depuis 1851, un des héros de la guerre de Crimée, tué lors du premier bombardement de la ville de Sébastopol en 1954 (Jean-Marie Thiébaud, La Russie …, Dictionnaire, rééd. 2004, tome III).
  • KORNILOV [КОРНИЛОВ] (baie) (II) : baie située entre le cap Boltine et la rivière Tumen (baptisée en 1887 par les Russes de la canonnière Sivoutch). Elle abritait Port Chestakov.
  • KOUPRIANOV [КУПРЯНОВ] (île) : île de la mer de l’Est au large de laquelle le capitaine Molas effectua des relevés et des sondages en avril 1897. KUPRIANOV en translittération anglaise.
  • KOZAKOV [КОЗАКОВ] ou KOSAKOW ou KORAKOF (cap) : nom donné par les Russes à un cap situé dans la baie de Broughton (41° 22′ 50″ de latitude nord, 129° 48′ 23″ de longitude ouest), sur la mer de l’Est, au nord de Wonsan.
  • KUPRIANOV : voir KOUPRIANOV
  • KURYONGPEO (ou GURYEONGPO, 구령포) : cap sur la mer de l’Est (mer du Japon), au sud-est de la péninsule coréenne. Il doit son second nom, cap CLONARD au chevalier Sutton de Clonard (né vers 1745, mort à Botany Bay dans des circonstances non élucidées en 1788), lieutenant de vaisseau, commandant en second sur La Boussole lors de l’expédition du comte de la Pérouse (1787).
  • KYONGSONG : Voir GYEONGSEONG
  • LAGRAVIERE PEAK : montagne située à 34,390 56° de latitude N et 126,229 7° de longitude E.
  • LAZAREV [ЛАЗАРЕВ] : voir SONGJON-MAN
  • LEW CHEW : voir JEJU
  • LIANCOURT (rochers) : voir DOKDO
  • LIANCOURT ROCKS: voir DOKDO
  • LIANKURU IWA : voir DOKDO
  • LINDEN [ЛИНДЕН] : cap baptisé par les Russes et situé sur la mer de l’Est (dans l’actuelle Corée du Nord).
  • LINDSAY ISLAND : île située à 34,493 33° de latitude N et 126,366 9° de longitude E. (probablement l’île de Chindo (Jindo), en regard de l’extrémité sud-ouest de la péninsule coréenne).
  • LONEY BLUFF : nom anglais d’un cap situé dans l’île de Cheju (Jeju) à 33, 19889° de latitude N et 126, 290 8° de longitude E.
  • LONG ISLAND : nom anglais d’une île située dans le Chungcheongnam-do à 36,645° de latitude N et 125,695° de longitude E.
  • LONG REACH : nom anglais d’un détroit situé dans la province du Cholla-nam-do (Jeollanam-do) à 34,366 67° de latitude N et 126,833 3° de longitude E.
  • LOT SHOT (alias LEW CHEW) : voir JEJU
  • LUNDY ISLAND : île située dans la mer Jaune, en Corée du Nord, à 37,766 1° de latitude N et 125,901 9° de longitude E.
  • MAGNETIC HEAD : point du Pusan (Busan) jikhalsi, à 35,1° de latitude N et 129,1° de longitude E.
  • MANALIA : voir DOKDO
  • MARE DI CORAI : v. DONGHAE
  • MARE ORIENTALIS MINUS : v. DONGHAE
  • MAROLLES ISLAND : ile du Incheon jikhalsi, dans la mer Jaune, à 37,253 33° de latitude N et 126,316 7° de longitude E.
  • MATSU SHIMA : voir ULLUNG-DO
  • MER de l’EST : voir DONGHAE
  • MER du JAPON : voir DONGHAE
  • MER DU SUD : voir NAMHAE
  • MER JAUNE : voir HANGHAE
  • MONTRAVEL (île) : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 33,979 72° de latitude N et 126,922 2° de longitude E.
  • MONTREAL ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,333 3° de latitude N et 126,024 7° de longitude E.
  • MONTRESSAR ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,18361° de latitude N et 126,8892° de longitude E.
  • MORE KOREISKOE : v. DONGHAE
  • MOUNT BORLASE : montagne du Pusan (Busan) jikhalsi, à 35,026 94° de latitude N et 128,834 2° de longitude E.
  • MOUNT NAEJANK NATIONAL PARK : parc national, situé à 36,5° de latitude N et 126,95° de longitude E.
  • NAKHIMOV [ΗΑΧИΜΟΒ] : voir aussi PÉNINSULE NAKHIMOV
  • NAKHIMOV [ΗΑΧИΜΟΒ] : une des baies de l’île Gontcharov, baptisée par les Russes en l’honneur d’un des héros de la guerre de Crimée.
  • NAMHAE : MER DU SUD alias SOUTH SEA ou SOUTHERN SEA en anglais.
  • NAN KAKU : voir TAEGANG GOT
  • NIKOLSKII [НИКОЛСКИИ] : île de la mer de l’Est au large de laquelle le capitaine Molas effectua des relevés et des sondages en avril 1897.
  • NIMROD ISLAND : île située au Jeollanam-do (Chollanam-do), dans la mer du Sud, à 34,236 1° de latitude N et 126,053 1° de longitude E.
  • NINEPIN ROCK : rocher situé dans la mer du Sud, au large de Cheju-do (Jeju-do), à 33,868 53° de latitude N et 126,313 1° de longitude E.
  • NINEPIN ROCKS : îlots situés dans la mer du Sud, à 34,681 67° de latitude N et 128,621 4° de longitude E.
  • NI-SHI-SUIDO : nom japonais du « chenal de l’Ouest » dans le détroit de Corée. Voir aussi HIGA-SHI-SUIDO
  • NON HOW GROUP : ensemble d’îles regroupant Dagelet, Port Hamilton et les Rochers Liancourt (Dokdo alias Tok-to).
  • NORDKOREA : nom allemand de la Corée du Nord.
  • NORTH BLACK ROCK : rocher situé dans la mer Jaune, à 35,039 72° de latitude N et 125,972 5° de longitude E.
  • NORTH BROWN ISLAND : île du Jeollabuk-do (Cholla-bukto), située dans la mer Jaune, à 35,959 1° de latitude N et 126,556 4° de longitude E.
  • NORTH DOT GROUP : archipel situé dans la mer du Sud, à 34,735 28° de latitude N et 126,986 7° de longitude E.
  • NORTHEAST ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer Jaune, à 34,727 5° de latitude N et 125,459 2° de longitude E.
  • NORTH ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer Jaune, à 34,735 28° de latitude N et 125,441 1° de longitude E.
  • NORTH KOREA : Corée du Nord en anglais.
  • NORTH KOREA HIGHLANDS : toponyme anglophone désignant la région septentrionale de la Corée du Nord.
  • NORTH ROCKY ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer Jaune, à 35,039 72° de latitude N et 125,972 5° de longitude E.
  • NORTH TWIN : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans le détroit de Jeju (Cheju) à 34,883 89° de latitude N et 126,048 3° de longitude E.
  • NORTWEST ISLAND : île du Chungcheong-do, située dans la mer Jaune, à 36,224 17° de latitude N et 125,958 1° de longitude E.
  • NORTHWEST ROCKS : îlots du Jeollanam-do (Chollanam-do), à 34,483 33° de latitude N et 125,3° de longitude E.
  • OBSERVATION : cap ainsi baptisé par les Russes parce qu’ils y firent des observations astronomiques.
  • OBSERVATION : île ainsi baptisée par les Russes parce qu’ils y firent des observations astronomiques.
  • OBSERVATION ISLAND : île située dans le Jeollabuk-do, à 35,663 61° de latitude N et 126,140 3° de longitude E.
  • OBSERVATORY ISLAND : île située dans le Jeollanam-do (Chollanam-do), à 34,0256 6° de latitude N et 127,318 6° de longitude E.
  • OBSERVATORY ISLAND : île située à 34,633 61° de latitude N et 128,255 9° de longitude E.
  • OBSERVATORY ISLAND : île située à 35,112 78° de latitude N et 128,666 4° de longitude E.
  • OLIVOUTSA : voir DOKDO
  • OSTOLOPOV [ОСТОЛОПОВ] (baie) : baptisée par les Russes en l’honneur du capitaine de second rang Alexeï A. Ostolopov, né en 1837, + après 1895, officier qui explora les côtés orientales de Corée du cap Elkine au cap Boltine en 1885 – 1886 (Alexeï Postnikov, op. cit.)
  • OUNFROVSKY [УНФРОВСКИИ] alias OUNFROVSKII ou UNFROFSKY (baie) : voir YONG-IL-MAN
  • PEAK ISLAND : île située dans le Jeollabuk-do, à 35,739 17° de latitude N et 126,453 6° de longitude E.
  • PEARCE ISLAND : île située dans le Jeollanam-do (Chollanam-do), à 34,266 39° de latitude N et 125,992 2° de longitude E.
  • PEEL GROUP : archipel situé dans le Jeollanam-do (Chollanam-do), à 34,249 17° de latitude N et 127,242 2° de longitude E.
  • PÉNINSULE KHODOBANDA : ancienne PÉNINSULE NAKHIMOV.
  • PÉNINSULE NAKHIMOV : péninsule de la mer de l’Est protégeant la partie orientale de la baie de Port Lazarev. Elle a été ainsi baptisée vers 1853 en l’honneur de l’officier russe P.S. Nakhimov (1802 – 1855), fameux pour avoir battu des troupes turques dans la baie du Sinop en 1853 et qui trouvera plus tard une mort glorieuse en défendant la tour Malakoff à Sébastopol pendant la guerre de Crimée. Actuelle PÉNINSULE KHODOBANDA.
  • PINNACLE ROCK : îlot situé dans le Jeollabuk-do, à 36,099 44° de latitude N et 125,996 4° de longitude E.
  • PINNACLE ROCK : îlot situé dans le Pusan (Busan) jilkhasi, à 35,1° de latitude N et 129,066 7° de longitude E.
  • PIRIE ISLAND : île située dans l’Incheon-jilkhasi (mer Jaune), à 37,214 44° de latitude N et 126,173 3° de longitude E.
  • POINT DESFOSSES : voir TAEGANG GOT
  • POISSON VOLANT (détroit du) : voir FLYING FISH CHANNEL
  • PORT CHESTAKOV [ШЕСТАКОВ] alias PORT SHESTAKOV (en translittération anglaise) : port sur la mer de l’Est (mer du Japon), dans la baie de Broughton (baie de Corée dans l’actuelle Corée du Nord). Il doit son nom à l’amiral I.A. Chestakov,, ministre de la marine impériale russe. Un plan de ce port a paru en 1886 d’après les observations effectuées par le navire Kreiser (Alexeï Postnikov, op. cit.).
  • PORT DYDYMOV [ДЫДЫМОВ] : port sur la mer de l’Est (mer du Japon). Il a été baptisé par les Russes en l’honneur d’un lieutenant de la marine impériale qui y mourut en 1892 et donna aussi son nom à un bateau, le Leitnant Dydymov. Dydymov appartenait à l’équipage du Nadejda, placé sous les ordres du skipper Fridolf (Fabian) K. Gek (1836 – 1904). Natif de Finlande, Gek fut le premier Russe à organiser la pêche à la baleine au large de la nouvelle Province maritime de l’Empire et, bien qu’il fût un simple civil, ses cartes et croquis d’une grande finesse étaient hautement appréciés des services officiels de l’hydrographie russe. Les travaux de Gek (1891), légèrement complétés par les observations du capitaine de second rang Adolf I. Enhvist, commandant le Bobr en 1893, ont permis de dresser une carte détaillée d’une partie de la péninsule coréenne, du cap Tikhmenev au cap Konsul (Alexeï Postnikov, op. cit.).
  • PORT HAMILTON (île) : voir KOMUNDO
  • PORT LAZAREV (alias LAZAREFF) : voir SONGJON-MAN
  • PORT SHESTAKOV : voir PORT CHESTAKOV [ШЕСТАКОВ]
  • PORT SIVOUTCH (alias SIVUCH en translittération anglaise) [СИВУЧ]  : port entre le cap Boltine et la rivière Tumen (baptisé en 1887 par les Russes de la canonnière Sivoutch) (1)
    (1) Ce navire de guerre était commandé par le capitaine de second rang Oskar V. Stark (1846 – 1928) d’origine finno-suédoise. Ce personnage deviendra amiral et commandant en chef de la Flotte russe du Pacifique.
  • PORT ZARINE [ЗАРИН] : nom russe de la baie de Kham Khyn Vin, sur la mer de l’Est, près de Wonsan. Voir ZAVALICHINE [ЗАВАЛИШИН].
  • POSSET : voir GAVAN POSSET
  • POVOROTNYI [ПОВОРОТЫИ] : cap baptisé par les Russes.
  • POWELL ROCKS : rochers du Jeollanam-do (Chollanam-do), situés dans la mer du Sud, à 34,135 56° de latitude N et 127,558 9° de longitude E.
  • PRICE INLET : baie dans le Jeollanam-do (Chollanam-do), situés dans la mer Jaune, à 36,564 17° de latitude N et 126,56° de longitude E.
  •  
  • PRINCE IMPÉRIAL (archipel du) : nom donné en 1866 par le contre-amiral Roze à un groupe de petites îles situées à l’ouest de l’île Ganghwa (Incheon Jikhalsi), en hommage au prince Napoléon, né à Paris le 16.03.1856, + à Istelizi (Afrique du Sud) le 01.06.1879, fils de Napoléon III et de l’impératrice. Ce prince sera tué par les Zoulous de 17 coups de lance alors qu’il servait dans l’armée anglaise. On ramena son corps en Angleterre. PRINCE IMPERIAL ARCHIPELAGO en anglais.
  • PRINCE JÉRÔME (golfe du) : nom donné par les Français en hommage au prince Jérôme Bonaparte, né à Ajaccio (Corse) le 15.11.1784, + à Massy le 24.06.1860, élevé à la dignité de maréchal de France en 1850. Ce golfe est situé dans le Gyeonggi-do. PRINCE JEROME GULF en anglais.
  • QUELPART alias QUELPARD, QUELPAERD, QUELPAERT (île) : voir JEJU
  • RAGGED ISLAND : île située dans la mer Jaune, à 34,583 61° de latitude N et 125,838 1° de longitude E.
  • RED BEACH : zone de débarquement du 5th Marines le 15 septembre 1950 au nord de la ville d’Incheon. Ce nom de code a été donné par l’état-major américain du général MacArthur.
  • RED ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,966 39° de latitude N et 128,730 6° de longitude E.
  • REID PALLADA : baie baptisée par les Russes en l’honneur de la frégate Pallada.
  • RICHY ISLAND : île de l’Incheon-jilkhalsi, située dans la mer Jaune, à 37,388 11° de latitude N et 126,419 2° de longitude E.
  • RIGAULT DE GENOUILLY (île) : île située dans la mer Jaune près d’Incheon à 37,095 83° de latitude N et 126,079 7° de longitude E. Elle doit son nom à Charles Rigaud de Genouilly, né à Rochefort (Charente Maritime, France) le 12.04.1807, + à Paris le 04.05.1873, fils d’un officier du génie maritime. Admis à Polytechnique en 1825, il embarqua sur la Fleur de Lys sous les ordres de l’amiral Lalande en 1828. Deux ans plus tard, il prenait part à la prise d’Alger. En décembre 1842, on lui confia le commandement de la corvette La Victorieuse lors de l’expédition conduite par le commandant Lapierre (voir ce nom) mais le navire s’échoua sur les côtes de Corée le 10 août 1847. Une enquête démontra que ce brillant officier n’était en rien responsable du naufrage et que sa conduite avait alors été fort courageuse ce qui valut les galons de capitaine de vaisseau (22.07.1848). Membre titulaire du Conseil de l’Amirauté le 20.11.1852, chef de la division navale d’Indochine en 1856, sénateur en 1860, promu amiral le 27.01.1864, il reçut l’écharpe de grand officier de la Légion d’Honneur le 30.12.1864. Nommé ministre de la Marine en 1870, il fut mis à la retraite après les évènements de septembre 1870.
  • RIMSKII-KORSAKOV [РИМСКИИ-КОРСАКОВ] : îles situés derrière le cap Gamov et baptisées par les Russes en l’honneur du capitaine-lieutenant V.A. Rimskii-Korsakov, commandant du Vostok (Orient) et ancien officier du Pallada.
  • RIPPLE ISLAND : île située près de Cheju (Jeju), dans la mer du Sud, à 33,987 5° de latitude N et 126,252 8° de longitude E.
  • RIPPLE ISLAND : île située près de Cheju (Jeju) dans la mer du Sud, à 33,67° de latitude N et 126,294 4° de longitude E.
  • ROCHERS LIANCOURT : voir DOKDO
  • ROSSET : cap baptisé par les Russes et situé sur la mer de l’Est au sud de l’embouchure du fleuve Tyumen-Ula
  • ROZE (île) : île qui doit son nom au contre-amiral français Pierre-Gustave Roze (1812 – 1883) connu pour son expédition malheureusement peu glorieuse dans l’île coréenne de Ganghwa (à quelques km à l’ouest de Séoul) en 1866. Voir du même auteur La Présence Française en Corée de la fin du 18e siècle à nos jours (à paraître).
  • SADDLE MOUNTAIN : montagne qui figure sur une carte du géographe anglais Arrowsmith.
  • SAISHU-TO : voir JEJU
  • SALAMIS ROCK : rocher situé dans la mer Jaune, à 34,19528° de latitude N et 125,825° de longitude E.
  • SALÉE (rivière) (en anglais SALT RIVER, voire SALEE RIVER) : nom donné (en 1866 ?) par les Français au bras de mer qui sépare l’île de Ganghwa du continent. Ceux-ci pensaient avoir trouvé un affluent du fleuve Han.
  • SAMDO : voir KOMUNDO
  • SAMPAN ISLAND : île de l’Incheon-jilkhasi, située dans la mer Jaune, à 37,589 44° de latitude N et 126,515 3° de longitude E.
  • SAMSADO : voir KOMUNDO
  • SCHWARTZ (cap)
  • SEAL ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer Jaune, à 34,288 89° de latitude N et 125,993 1° de longitude E.
  • SEA ROCK : rocher situé près de Cheju (Jeju) dans la mer du Sud, à 33,67° de latitude N et 126,294 4° de longitude E.
  • SEA ROCK : rocher situé dans la mer du Sud, à 34,501 39° de latitude N et 128,470 8° de longitude E.
  • SHAPE ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située dans la mer du Sud, à 34,26° de latitude N et 127,261 4° de longitude E.
  • SHESTAKOV : voir PORT CHESTAKOV [ШЕСТАКОВ]
  • SHODEN WAN : voir SONGJON-MAN
  • SIMPSON ISLAND : île de l’Incheon-jilkhasi, située dans la mer Jaune, à 37,170 56° de latitude N et 126,265° de longitude E.
  • SIR JAMES HALL GROUP : archipel situé au niveau du 38e parallèle et comprenant l’île de Taechong (Daecheongdo, 대청도, 大靑島 ), l’île de Baengnyeong (Baengnyeongdo, 백령도, 白翎島) et l’île de Socheong (Socheongdo, 소청도, 小靑島) . Il a été ainsi baptisé en 1816 par le capitaine Maxwell, commandant de l’Alceste, géographe et astronome, en hommage au président de la Royal Society of Edinburgh (Captain Basil Hall, Voyage of Discovery to the West Coast of Corea and the Great Lot-Chot Island (1), 1818, traduit en hollandais, en allemand et en italien entre 1818 et 1820). Ces îles sont encore connues par les forces de l’O.N.U. pendant la guerre de Corée (1950 – 1953) sous le nom de Sir James Hall Group.
    (1) Un des noms de l’île de Jeju (Cheju).
  • SIVOUTCH (alias SIVUCH en translittération anglaise) [СИВУЧ] : voir PORT SIVOUTCH
  • SKEEN ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,562 5° de latitude N et 128,187 5° de longitude E.
  • SKETCH ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,64° de latitude N et 128,469 7° de longitude E.
  • SNAKE POINT : cap du Jeollanam-do (Chollanam-do), situés sur la mer du Sud, à 34,15° de latitude N et 126,616 7° de longitude E.
  • SONGJON MAN (SONGJEONMAN, 송전만, 松田灣) : port sur la mer de l’Est, dans la baie de Broughton, au nord-est de Wonsan. Les Russes l’ont baptisé PORT LAZAREV (ou LAZAREFF) en l’honneur de l’amiral Mikhaïl Petrovitch Lazarev (né dans une famille noble à Vladimir en 1788. + Vienne {Autriche} en 1851 alors qu’il effectuait une cure pour le traitement de son cancer), inhumé à Sébastopol (Crimée, Empire de Russie), commandant du Mir (Paix), qui effectua un premier tour du monde de 1813 à 1816 à bord du Souvorov, puis participa avec Faddei Faddeevitch Bellingshausen, commandant du Vostok (Orient), à la découverte du continent antarctique en 1819 – 1821 (Lararev commandait alors le Morny). Puis, de 1822 à 1825, Lazarev avait effectué un second tour du monde avec la frégate Kreiser (à bord de laquelle servit Evfimii Vassilievitch Poutiatine (Putiatin en translittération anglaise) en qualité de midship). Le nom de Port Lazarev a été donné par l’ex-midship devenu vice-amiral, commandant en chef d’une expédition en Extrême-Orient avec la frégate RSS Pallada (1) lorsque celle-ci explora les côtes coréennes en avril-mai 1854 (Alexeï Postinkov, op. cit.). Entre-temps, l’amiral Mikhaïl Petrovitch Lazarev avait été, de 1833 à 1854, commandant en chef de la Flotte de la Baltique et des ports de la mer Noire (Jean-Marie Thiébaud, La Russie …, Dictionnaire, rééd. 2004, tome III). On retrouve le nom de PORT LAZAREV sur la Karta vostochnogo berega polouostrova Korei (Carte des Côtes orientales de la Corée), imprimée en cyrillique en 1860 et conservée sous la cote Ko 102/III-40 au Département des Cartes Géographiques de la Bibliothèque Nationale de Russie à Saint-Pétersbourg (où l’auteur a été reçu en avril 1997). Le 24.10.1896, le Dimitrii Donskoï, arriva au large de Port Lazarev et son commandant, le capitaine de 1er rang Wilhelm Witheft (2) avec neuf autres officiers dressèrent du 24 octobre au 23 novembre un relevé topographique du port (et des côtes voisines) d’une grande précision. Ce port a été débaptisé pour devenir SHODEN WAN puis SONGJON MAN (송전만 (松田灣) dans la province du Hamgyeongnam 함경남도 (咸鏡南道), Corée du Nord).
    (1) Navire construit par le colonel V. F. Stoke. Il sortit des chantiers navals Okhta de Saint-Pétersbourg le 2 novembre 1831 et fut lancé le 1er septembre 1832. Long de 52,8 m, il dépassait la vitesse de 12 nœuds. Placée sous le commandement du capitaine-lieutenant I. S. Ounfrovskii, cette frégate partit de Kronstadt en octobre 1852 pour effectuer un tour du monde. Parmi ses passagers, elle comptait le fameux écrivain russe, Ivan Aleksandrovitch Gontcharov. Ce navire sera capturé par une escadre franco-anglaise le 17 janvier 1856.
    (2) Wilhelm K. Witheft (1847 – 1904), plus tard contre-amiral et commandant de la Flotte russe du Pacifique.
  • SOUTH BLACK ROCKS : rochers situés près de Cheju (Jeju) dans la mer du Sud, à 33,920 56° de latitude N et 126,920 56° de longitude E.
  • SOUTH KOREA : Corée du Sud en anglais.
  • SOUTH SEA : voir NAMHAE
  • SOUTHERN SEA : voir NAMHAE
  • SOUTH WALMI ISLAND : île située dans la mer Jaune, à 37,464 17° de latitude N et 126,599 7° de longitude E.
  • SPINDLE ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,497 78° de latitude N et 128,086 1°de longitude E.
  • SPLIT ISLAND : île située dans la mer du Sud, à 34,633 17° de latitude N et 128,576 4° de longitude E.
  • STANLEY ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située à 34,223 33 de latitude N et 126,773 1 de longitude E.
  • SÜDKOREA : Corée du Sud en allemand.
  • SURLY ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située à 34,265 56° de latitude N et 127,535 8° de longitude E.
  • SUTTON de CLONARD : voir KURYONGPEO
  • SWALLOW ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située à 34,111 94° de latitude N et 126,576 7° de longitude E.
  • TABLE : montagne ainsi baptisée par les Russes en raison de sa forme géométrique.
  • TAEGANG GOT (Nan Kaku) : cap baptisé POINT DESFOSSES par les Français. Ce lieu du Hamgyongnamdo (Corée du Nord) est situé à 39,258 3° de latitude N et 127,558 9° de longitude E.
  • TAEHAN-HAEHYOP (DAEHANHAEHYEOP, 대한해협, 大韓海峽) : détroit connu en français sous le nom de DÉTROIT DE CORÉE, en anglais, sous celui de KOREA STRAIT et, en japonais sous ceux de TSUSHIMA KAIKYO ou TSUSHIMA STRAIT (traduction anglaise du précédent) depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Le nom de DÉTROIT DE CORÉE apparut pour la première fois sur une des cartes (plan no 43) de l’Atlas du Voyage de La Pérouse (publié en 1797). Tous les géographes anglais du 19e et du 20e siècles l’ont repris sous la forme de KOREA STRAIT. De nos jours, les Japonais tentent de lui substituer le nom de TSUSHIMA KAI-KYO (détroit de Tsushima).
  • TAKE ISLANDS : voir DOKDO
  • TAKESHIMA ou TAKE SHIMA : voir DOKDO
  • TARGET ROCK : rocher du Jeollanam-do (Chollanam-do), situé dans la mer du Sud, à 34,7158 3° de latitude N et 127,798 1° de longitude E.
  • TAS DE FOIN (île) : île du Chungcheongnam-do, située dans la mer Jaune, à 36,340 28° de latitude N et 126,270 3° de longitude E. Étonnante appellation dont l’origine française reste à contrôler mais est hautement probable.
  • THE DUMPS : îles situées à 34,694 72° de latitude N et 128,608 3° de longitude E.
  • THISTLE ISLAND : île du Jeollanam-do (Chollanam-do), située à 34,371 94° de latitude N et 125,936 9° de longitude E.
  • THORNTON ISLAND : île située près de Cheju-do (Jejudo), dans la mer du Sud, à 33,945 56° de latitude N et 126,324 2° de longitude E.
  • TIKHMENEV [ТИХМЕНЕВ] (CAP) : cap de la mer de l’Est baptisé par les Russes. Voir PORT DYDYMOV
  • TOK-DO : voir DOKDO
  • TOKDO : voir DOKDO
  • TOK-TO : voir DOKDO
  • TOKTO : voir DOKDO
  • TONAIKAI : voir KOMUNDO
  • TONG-JOSON MAN (DONGJOSEONMAN, 동조선만, 東朝鮮 灣) : baie sur la mer de l’Est (mer du Japon), dans l’actuelle Corée du Nord. Elle abrite le port de Wonsan. Cette baie, connue aussi sous le nom de Broughton Bay doit cet autre nom au navigateur anglais William Robert Broughton (1762 – 1821) qui longea les côtes orientales de Corée à bord du HMS Providence (1) en 1797 et débarqua sur la côte de Pusan (actuellement Busan) dont il traça la carte. C’était le premier explorateur européen qui mit le pied dans le royaume de Corée (après un voyage de deux années) car le comte de la Pérouse s’était contenté dix ans plus tôt à faire des relevés géographiques en restant au large. Les Coréens envoyèrent des gardes armés pour surveiller les cinquante matelots qui avaient débarqué et n’avaient qu’une hâte : voir partir au plus tôt ces étrangers. Les Britanniques exposèrent leurs besoins en bois, en eau et en nourriture qui furent satisfaits dans les plus brefs délais. Après dix jours d’escale, le HMS Providence regagna la haute mer. Le gouverneur de Pusan envoya un rapport à la cour en insistant sur les dimensions impressionnantes du bateau et le physique de ces étrangers hauts comme des « poteaux », dépourvus de pommettes (ce qui donnait à leurs visages la forme de « noix de ginkgo ») et porteurs de grands nez, Broughton visita l’île japonaise de Hokkaido et remonta jusqu’à l’île Sakhaline, soit 15 miles plus au nord que son prédécesseur français. De son périple, il a laissé A Voyage of Discovery to North Pacific Ocean, publié à Londres en 1804 (Choe Yong-shik, Journeys into Choson (32); The Western Touch – British seamen explored Pusan’s shores, article électronique sur http://kn.koreaherald.co.kr/SITE/data/html). La baie de Broughton s’appela aussi CHOSEN KAIWAN puis TONGJOSON MAN.
    (1) Avec un équipage de 115 hommes.
  • TSUSHIMA-KAIKYO : voir TAEHAN-HAEHYOP
  • TSUSHIMA STRAIT : voir TAEHAN-HAEHYOP
  • TUMAN-GAN (alias DUMAN) (DUMANGANG, 두만강, 豆滿江) : fleuve qui sert de frontière naturelle entre la Corée du Nord, la Chine et la Russie. En chinois, il porte le nom de TUMEN et, en russe, de TYUMEN-ULA (TYOUMEN-OULA) [ТЮМЕН УЛА].
  • TUMEN : voir TUMAN-GAN.
  • TYUMEN-ULA (TYOUMEN-OULA) : voir TUMAN-GAN.
  • UDO (우도, 牛島) : île appelée aussi BEAUFORT. Elle doit son nom à l’Irlandais Francis Beaufort (1774 – 1856), cartographe maritime fameux, qui créa l’échelle toujours en usage et porteuse de son nom pour mesurer la force des vents. En 1829, il devint hydrographe officiel de l’Amirauté Britannique et occupa ce poste pendant 25 ans (durée jamais égalée ni auparavant ni depuis). Ce scientifique avait commencé sa carrière sur un vaisseau marchand de la Compagnie des Indes Orientales en devenant successivement midship, lieutenant et capitaine. Il fut anobli et devint Sir Francis Beaufort en 1849
  • ULLUNG-DO (alias ULLEUNGDO, 울릉도, 鬱陵島) : île de de 73 km2 située dans la mer de l’Est située à 37° 30′ de latitude Nord et 130° 52′ de longitude Est. Conquise sur des pirates japonais par le royaume de Silla, elle a été baptisée DAGELET [ДАЖЕЛЕТ en cyrillique] en 1787 par le comte de la Pérouse, commandant de l’expédition qui explora les côtes orientales de la Corée, Elle doit son nom à l’astronome d’Agelet qui accompagnait ce dernier lors de son expédition autour du monde. Joseph de Plaute d’Agelet (né le 25.11.1751, + à Botany Bay en 1788 dans des conditions non élucidées) (1), élève de Lalande de 1767 à 1772, professeur de mathématiques à l’École Militaire de Paris depuis 1777, est connu en particulier pour avoir calculé la distance entre le centre de la planète Mercure au soleil, dressé la carte de l’éclipse de 1778, découvert une nova de magnitude 6 apparue dans la constellation du Sagittaire (27, 28 et 29 juillet 1783) et été un des scientifiques choisis pour observer le second voyage en ballon du Professeur Charles au Champ de Mars le 27 août 1783. Avant d’être coopté par le comte de Lapérouse, d’Agelet avait déjà participé à l’expédition de Kerguelen. Une carte de l’île a également été dessinée en 1887 – 1888 (2) par les géographes de la fameuse corvette Vityaz (sous les ordres du capitaine de 1er rang S. O. Makarov) et publiée en 1889 par le directeur du service hydrographique du ministère de la Marine Impériale Russe. Les Russes appelaient alors eux aussi Dagelet cette île de la mer de l’Est. Bien qu’elle ait été baptisée Ullung-do (alias Ulleung-do ou Ul-do) par ordonnance impériale coréenne nº 41 du 25.10.1900, elle est encore expressément citée sous le nom d’île Dagelet dans le traité de paix de San Francisco signé entre les forces alliées et le Japon le 8 septembre 1951. Les Japonais la connaissent sous les noms de Matsu Shima ou de Utsuryo To. Elle est reliée aux ports coréens de Hupo et Pohang par des liaisons maritimes régulières.
    (1) On a publié diverses études sur les travaux de cet astronome. Voir, par exemple, Benjamin Apthorp Gould, Reduction of the Observations of Fixed Stars made by Joseph de Plaute d’Agelet, at Paris, in 1783 – 1785, with a Catalogue of the Corresponding Mean Places referred to the Equinox of 1800, Washington, 1866, in-4o, 261 p.
    (2) Cette carte a été publiée par le ministère russe de la Marine en 1889 (Archives Nationales de la Marine Russe, fonds 1331, fonds 1331, vol. 7, p. 1549).
  • UNFROFSKY alias UNFROSKII [УНФРОВСКИИ] : voir YONG-IL-MAN
  • UTSURYO-TO : voir ULLUNG-DO
  • VASHON CAPE : pointe située dans la région de Pusan (Busan), sur la mer du Sud, à 35,05806° de latitude N et 129,0978° de longitude E.
  • VASHON ROCK : île située dans la région de Pusan (Busan), dans la mer du Sud, à 35,035 83° de latitude N et 129,096 0° de longitude E.
  • VENANCOURT ROCK : rocher du Jeollanam-do (Chollanam-do), situé dans la mer du Sud à 34,52028° de latitude N et 128,3439° de longitude E. Il doit probablement son nom à un marin de la famille Cornette de Venancourt.
  • VENSA : variante graphique du port de WONSAN (voir ce nom) sur la mer de l’Est
  • VOSTOCHNOE [МОРЕ ВОСТОШНОЕ] : voir DONGHAE
  • WACHUSETT (bay) : tire son nom de l’USS Wachusett, war steamer (navire de guerre à vapeur) américain, commandé par le commandant Robert Wilson Shufeldt qui atteignit les côtes de Corée sur la mer Jaune en 1867. C’est ce même officier qui, revenu à bord de l’USS Swatara, télégraphia au secrétaire d’État américain Frelinghuysen qu’il avait enfin signé un traité de paix, d’amitié, de commerce et de navigation avec deux représentants du gouvernement du royaume de Choson (Joseon) le 22 mai 1882. Les historiens appellent parfois ce document le « Traité Shufeldt ». Il a été ratifié le 26 février 1883 par le Sénat américain (Craig S. Coleman, American Images of Korea, pp. 35, 37, 38).
  • WHITE ROCKS (stones) : nom anglais donné au début du 19e siècle par l’explorateur russe Ivan F. Krusenstern vers 1804 – 1805 en l’honneur de William Broughton qui visita les eaux de Corée en 1797.
  • WHITE STONES (island) : nom anglais donné au début du 19e siècle par l’explorateur russe Ivan F. Krusenstern vers 1804 – 1805 en l’honneur de William Broughton qui visita les eaux de Corée en 1797.
  • WONSAN (원산, 元山) : port actuellement en Corée du Nord, sur la mer de l’Est.
  • YELLOW BEACH : zone de débarquement le 15 septembre 1950 au centre de la rade du port d’Incheon. Ce nom de code a été donné par l’état-major américain du général MacArthur.
  • YELLOW SEA : voir HANGHAE
  • YOUNG : voir CAPE YOUNG
  • YONG-IL-MAN (alias YEONG-IL-MAN, 영일만, 迎日彎) : baie bordant la côte septentrionale du cap Kuryongpeo (Guryeongpo, 구령포). Elle abrite le port de Pohang (포항시, 浦項 市). Les officiers russes du Pallada l’ont baptisée OUNFROVSKY alias UNFROFSKY [УНФРОВСКИИ] lorsque ce vaisseau explora les côtes coréennes en avril-mai 1854 (I. S. Ounfrovskii, commandant du Pallada, était capitaine-lieutenant de la Marine Impériale Russe). On retrouve ce toponyme russe sur la Karta vostochnogo berega polouostrova Korei, imprimée en cyrillique en 1860 et conservée sous la cote Ko 102/III-40 au Département des Cartes Géographiques de la Bibliothèque Nationale de Russie à Saint-Pétersbourg
  • ZAVALICHINE [ЗАВАЛИШИН] (alias ZAVALISHIN en translittération anglaise) : île baptisée par les Russes et située près de Port Lazarev. C’est sur des rochers à proximité de l’île Zavalichine que s’échoua la fameuse corvette Vityaz (commandée par le capitaine de premier rang Zarine qui poursuivit ses travaux d’observation des côtes en attendant les secours). Le Bobr arriva le premier sur les lieux (1er mai 1893) et prit à son bord tout l’équipage du Vityaz. Pour saluer le courage du capitaine Zarine qui avait permis le sauvetage de tous ses hommes, on baptisa le lieu de la catastrophe PORT ZARINE (voir ce nom) (Alexei Postnikov, op. cit.).

On pourra aussi consulter :

  • Archives Nationales de la Marine Russe, fonds 417 et 1331.
    Bicentenaire du Voyage de Lapérouse : Actes du colloque d’Albi, mars 1985, Albi, Association Lapérouse, 1988.
  • B.N. Bolgourtsev, Morskoï biografitcheskii spravotchnik. Dal’nego Vostoka Rossii i Roussskoï Ameriki, XVII-ytch. XX vv. (Recueil biographique maritime pour la Russie d’Extrême-Orient et l’Amérique Russe), du 17e au début du 20e siècle), Vladivostok, Izvo Oussouri, 1998).
  • Craig S. Coleman, Ph. D., American Images of Korea, Hollym, Elizabeth (New Jersey, USA) & Seoul, 1997.
  • R. Ch. Dzarylgassinova & A. V. Zagoroulko, Iz istorii naimenovanii koreiskikh posselenii na rousskom Dalnem Vostoke// Toponymya Rosssii, Moscou, 1993.
    Istoriia Guidrografitcheskoï sloujby Rossiiskogo Flota (Histoire du Bureau hydrographique de la Marine Russe), Saint-Pétersbourg, 1996 – 1997.
  • Captain Basil Hall, Voyage of Discovery to the West Coast of Corea and the Great Lot-Chot Island, 1818.
  • Homer Hulbert, History of Korea, Part II.
  • Ueda Katsuo, « The Korea-Japan Controversy Relating to the Sovereign Title of Takeshima », in The Hitotsubashi NonSo, The Journal of Hitostubashi University, vol. 54, no 1, 1965.
  • Kawakami Kenjo, A Historical and Geographical Study of Takeshima, Tokyo, Koshishoten, 1966.
  • Young Koo Kim, A Pursuit of Truth in the Dokdo/Takeshima Island Issue – Letters to a Young Japanese Man, Préface du Dr Hak-Joon Kim, ancien président de l’Université d’Incheon, Seoul, Bub Young Sa Publishing Co, 2003, Korean National Library CIP 2003000632 – ISBN 89-7032-177-2-93300 [N. d. A. : l’auteur est professeur à la Faculté de Droit de l’Université Maritime de Corée à Pusan. Cet ouvrage est actuellement le plus documenté sur cette question].
  • Gari Ledyard, The Dutch Come to Korea, 1971.
  • John McLeod, Voyage of His Majesty’s Ship Alceste Along the Coast of Korea to the Island of Lew Chew, 1818.
  • Nihonkainai Takeshima hoka itto chiseki hansan kata ukatai (Enquête basée sur la compilation du cadastre de Takeshima et d’une autre île dans la mer du Japon), Documents Officiels, Section du Ministère de l’Intérieur, 1877, Tokyo, Archives Nationales du Japon.
  • Philippe Pelletier, « Tumulte des flots entre Japon et Corée – À propos de la dénomination de la mer du Japon », in Annales de Géographie, Paris, no 613 (mai-juin 2000), pp. 279 – 305.
  • Plan of the Part of the Korea Peninsular between Pont Tikhmenev and Point Konsul by surveys of skipper of whaler ship "Nadezhda" Fridolf Gek in 1891, 1893 (N.B. : cette carte a été établie sur la base des relevés de Gek, complétés par ceux du capitaine de 2nd rang Adolf I. Enqvist, commandant du Bobr en 1893).
  • Alexei V. Postnikov, « The History of Russian Names to Sears, with the Special Reference on the Development of the Korean (Japan) Sea. Presentation on Maps (Seventeenth through nineteenth centuries) », The International Seminar on the Geographical Name "East Sea", Seoul, 1995, pp. 35 – 57.
  • Daijudo Tei, « The Takeshima Dispute », in The Journal of International Law and Foreign Affairs, vol. 64, no 4 & 5 (Tokyo, 1966), pp. 128 – 129.
  • Jean-Marie Thiébaud, La Russie, l’URSS, la Biélorussie, la Biélorussie, les Pays baltes… et l’Ukraine. Dictionnaire encyclopédique bibliographique, biographique, généalogique, historique…, Paris, 2001, 3 vol., rééd., augmentée, 2004, 4 vol., 2455 p.
  • Treaty of Peace with Japan, signed at San Francisco September 8th, 1951, with related documents [Conference for Conclusion and Signature of Treaty of Peace with Japan, San Francisco, 1951]. [Washington] Dept. of State [Division of Publications. Office of Public Affairs, 1952]. United States. Dept. of State. Publication 4561.
  • U.S. Army Map Services, Place Names Index for Korea. Washington, Army Map Service, 1943, XI, 63 p., 27 cm.
  • United States, Office of Geography, Korea: official standard names approved by the United States Board on Geographic Names. Washington, Central Intelligence Agency, 1950, 291 p., 21 x 28 cm. LC Call Number: DS901.8.U49 1950 – LC Number: 75329840//r892

© Jean-Marie Thiébaud – 2004.

Les transcriptions des noms coréens en alphabet hangeul et en caractères chinois sont dues à Yann Le Bail.