Accueil www.macoree.com

L’ancienne légation de Russie à Séoul
(Royaume de Corée)
Бывшее русское посольство

par le Dr Jean-Marie Thiébaud, membre titulaire de l’Académie de Besançon et de Franche-Comté

À quelque 200 mètres de l’actuelle ambassade de la Fédération de Russie, les restes de l’ancienne légation de l’Empire de Russie en Corée se dressent en surplomb d’un jardin public gardé par des policiers coréens en raison de la proximité de bâtiments appartenant à l’ambassade des États-Unis.

De cette première construction érigée en 1890 par l’ingénieur civil A. J. Scredine-Sabatine et classée site historique no 253, il ne reste qu’une tour blanche carrée à trois niveaux, le second n’étant percé que d’une fenêtre unique tandis que le dernier étage s’ouvre sur huit fenêtres bigéminées en arcade. Les bâtiments principaux, bombardés pendant la guerre de Corée (1950 – 1953), ont été entièrement rasés. La tour n’a été restaurée qu’en 1973.

Le sous-sol de la tour abrite une chambre secrète qui débouche sur un souterrain de 45 cm de large et de 20,3 m de long. Ce dernier reliait la tour et le reste des constructions. Au milieu de cet étroit tunnel, une courte section s’élargit sur cinq mètres afin de permettre la croisement de personnes circulant dans des directions opposées.

C’est dans cette ancienne légation de Russie que le roi Kojong et le prince héritier Sunjong trouvèrent refuge le 1er février 1896 pour échapper aux menaces des Japonais. Ils y furent accueillis et protégés par l’ambassadeur russe Karl Waeber et y demeurèrent jusqu’en février 1897, s’installant alors dans un petit palais proche des légations étrangères. Sécurité obligeait.

Ancienne légation de Russie

© Jean-Marie Thiébaud (textes et photo), Séoul, 26 novembre 2005.