Accueil www.macoree.com

Le café Hakrim
(학림다방, 學林茶房)

Enseigne du café

학림 다방

Ce « coffee shop » ne se distingue pas a priori de ses nombreux voisins du quartier dynamique de Hyéhwa (혜화), plus connu sous le nom de Dæhangno (대학로). Seulement, ce café est différent sur bien des points. Le premier, son âge. Il date de 1956 et est certainement le plus vieux « coffee shop » de Corée, tout en étant un des premiers. 1956, cela n’est pas très vieux, me direz-vous, si on prend par exemple le Procope à Paris…
Oui, mais n’oublions pas que Séoul à été rasée pendant la guerre de Corée (1950 – 1953) et qu’il n’en est presque rien resté. 1956, ça donne à notre café un âge somme toute honorable.

Surtout si l’on ajoute à ceci que le décor est le même depuis les années 70. Quand on sait que de nos jours le plastique et les affiches de cinéma règnent dans les cafés coréens, celui-ci a donc une ambiance très particulière.

Intérieur

À cette ambiance, il faut ajouter un passé historique important : « Dæhangno », le nom de la rue principale du quartier, signifie « rue de l’université ». Car jusqu’en 1975, c’est dans ce quartier que la prestigieuse Université Nationale de Séoul se trouvait. Elle a été déménagée cette année-là vers le sud de la ville, là où on verrait moins les étudiants manifester pour plus de démocratie. C’est le parc Marronnier qui l’a remplacée.
Donc, avant cette date fatidique, c’est dans ce café, entre autres, que les étudiants se réunissaient pour discuter de leurs actions. Chaque fois que la police débarquait au Hakrim, le patron lui expliquait que les étudiants ne faisaient rien de mal et buvaient juste un coup en parlant de tout et de rien… On peut sans problème imaginer ces scènes dans ce café, puisqu’il a gardé son décor de l’époque, avec la salle du dessus, sorte de balcon qui domine le café, ou sous ce balcon, au fond, où l’on imagine très bien une salle pouvant servir à des réunions. On entendrait presque les étudiants comploter…

Intérieur

Mais ce n’est pas tout. La musique contribue aussi à cette ambiance. Seulement de la musique classique, et seulement des 33 tours (il y en a des centaines dans le Hakrim). Pas un seul CD (Euh… ou presque, parfois vous aurez des CD de jazz). Ça nous change de l’ambiance techno ou anglo-saxonne des cafés les plus courants de Corée…

Quant aux consommations, si je vous dis qu’ils torréfient leur café eux-mêmes (les paquets sont aussi en vente), cela vous donne une idée de la qualité. Demandez leur café du jour (오늘 커피 : oneul keopi) si vous êtes indécis…

Bref, un petit voyage dans le temps, dans un lieu sombre qui peut en séduire plus d’un par son décalage avec la Corée actuelle et par le poids de son passé. Seul bémol : les toilettes. Elles semblent elles aussi d’époque…

Comment s’y rendre ?
Ligne de métro no 4 (la bleue), station Hyéhwa, 혜화 (Dæhangno), entre les sorties 3 et 4, plus près de la sortie 3, juste au niveau du passage pour piétons.

Pour les coréanophones, le site Internet de ce café est ici.