Accueil www.macoree.com

Dolmens à Séoul
서울의 고인돌 (지석묘, 支石墓)

Que trouve-t-on en abondance en Corée, plus que nulle part ailleurs dans le monde ? Quel est le point commun entre la Bretagne et le Jeolla-do (전라도) ? Pour répondre à ces questions, notre curieux lieu va nous faire voyager dans le temps, vers la préhistoire.
La Bretagne est le pays des menhirs, c’est là qu’on en trouve la plus grande concentration au monde. Cependant, pour ce qui est des dolmens, ce n’est plus la Bretagne ni même la France la championne, mais la Corée et le Jeolla-do.

Il est estimé qu’il y a au monde une cinquantaine de milliers de dolmens, ces monuments mégalithiques généralement funéraires. Sur ces 50 000 dolmens dans le monde, 30 000 (c’est-à-dire 60  % !), sont dans la péninsule coréenne. Si la concentration en est la plus forte dans le Jeolla-do (전라도), où on peut visiter le « parc des dolmens », on retrouve de ces tables de pierre un peu partout dans la péninsule, y-compris à Séoul. Mais avant de faire la connaissance de l’un des dolmens de la capitale, notre curieux lieu, attardons-nous sur ce patrimoine encore trop méconnu du pays.

Les dolmens coréens sont classés en deux grands types.

  • Le premier type, dit « du Nord » (북방식) est celui que tout le monde imagine : la table de pierre (탁자식), avec ses deux montants verticaux et son toit horizontal. On les retrouve surtout dans le Nord de la péninsule. La chambre funéraire est placée entre les montants verticaux.
  • Le deuxième type, dit « du Sud » (남방식) est différent en ce que la chambre funéraire est creusée dans le sol, les montants verticaux sont donc des parois souterraines, et le trou est donc fermé par le toit (기반식). Il existe une sous-catégorie où il n’y a pas de montants verticaux (무지석식). Certains lui refusent le statut de dolmen.

Les dolmens coréens ont deux particularités : ils sont tardifs, puisqu’on considère qu’ils ont été érigés pendant l’Âge du Bronze (mais certains archéologues disent qu’ils sont plus anciens) et vu leur nombre dans la péninsule, il est certains que ces tombes ne sont pas des tombes de chefs, contrairement à ceux d’Europe.

Timbres de dolmens

La Corée a vu ce patrimoine exceptionnel reconnu par l’UNESCO, ce qui fut célébré en Corée par l’émission de timbres de collection, figurant notamment le dolmen de l’île de Ganghwa (강화도), à l’embouchure du fleuve Han, qui n’est pas une tombe lui-même, mais le centre d’un cercle comptant environ 120 de ces monuments mégalithiques funéraires.

Timbres de dolmens

Il faut reconnaître que devant la majesté de ces dolmens, celui que je vous emmène voir fait pâle figure. Il est du type du Sud, sans montants verticaux. Il est ignoré de tous, aucun panneau ne le signale et, à quelques centimètres, des installations de sport ont été plantées, sans respect pour ce monument préhistorique. L’intérêt de ce curieux lieu demeure, ne serait-ce que comme prétexte pour la promenade à travers les bois, en plein Séoul, que je vous propose pour aller le voir.

Comment y aller ?

Prendre le métro ligne 2 (la verte), petite branche entre Sindorim (신도림) et Kkachisan (까치산), et descendre à la station Yangcheon-gu Office (양천구청).
Prendre la sortie no 2 (celle de gauche) et continuer tout droit sur le trottoir (ne pas prendre la rampe qui monte) jusqu’au bout de la route (environ 15 min à pied). Vous arriverez à une intersection en T. Traversez et prenez à droite.
Vous arriverez au parc Gyénam (계남공원).

Entrée du parc

Voilà, la promenade dans les bois commence. Il va vous falloir monter ces marches :

marches

puis, arrivé en haut, prendre à gauche. Ne montez pas les escaliers menant au stade, mais longez-le sur la droite.

Passez devant ce petit abri

Le petit abri

et continuez tout droit. À un moment (environ 1 minute plus tard), juste après un banc, le chemin se sépare en 3, avec deux chemins qui montent, et un, sur la droite, qui continue à plat.

Fourche...

Pas de panique, les trois sont équivalents. Si vous prenez celui de droite, vous longerez deux terrains de badminton.

À nouveau, le chemin se séparera.

À gauche

Cette fois, il faudra monter. Vous arriverez à un premier sommet, en vue d’équipements de sport.

Premier sommet

Continuez :

Vous y êtes presque

Enfin vous arriverez à un deuxième sommet : c’est là qu’il est, notre dolmen ignoré :

Vue du dolmen

Oui,c’est lui.

Vue du dolmen

Vu de plus près…

Profitez-en pour faire un pique-nique (pas sur le dolmen, s’il vous plaît !).

Bonne promenade !

Il existe d’autres dolmens à Séoul, mais je n’ai pas encore pu les retrouver. Je garde ma carte et ma boussole sous la main…